SECTEURS SANTE et SOCIAL

Mettre en place des actions de prévention.

Les aidants familiaux jouent un rôle capital pour leur proche, mais ils ont parfois des difficultés à se positionner ou à trouver leur place.
Cette nouvelle situation leur prend beaucoup d’énergie et à terme cela peut avoir des répercussions plus ou moins graves sur leur santé. Ils ont donc besoin d’être aidé.

En tant que coach, je propose des suivis individuels et je mets aussi en œuvre des interventions de groupe. Mon offre s’adapte et se construit en collaboration avec mes partenaires. Elle est destinée aux aidants et aux professionnels.

Les thèmes abordés sont très larges et se définissent d’un commun accord.

En voici quelques exemples:

– Qu’est-ce-que le rôle d’aidant implique?

– Comment bien s’occuper de son proche?

– Doit-on dire non ?

Pour répondre à ces questions il faut être dans un bon mode de communication pour préserver sa santé et se sortir de la culpabilité. Mais aussi quand les émotions prennent le dessus on doit pouvoir faire face aux situations de crise.

Mutuelles, ou caisses d’assurances maladie.

Les aidants familiaux sont des personnes fragilisées. Elles sont hyper-sollicitées et régulièrement confrontées à des situations de crise. Les aidants portent beaucoup de responsabilités et subissent une charge émotionnelle lourde qui engendre du stress.
Ils ont donc besoin de soutien et de temps privilégiés pour exprimer leurs difficultés et leurs souffrances.
Mettre en place des actions de prévention auprès de ces personnes est une priorité en termes de santé publique.
Mon travail de coach consiste à intervenir de façon individuelle et collective auprès des particuliers et des entreprises.

Le partage d’expérience est une bonne occasion de se pencher sur sa situation. En initiant des discussions en groupe, sur des thématiques particulières, les personnes pourront faire le parallèle avec leur vécu personnel. Cela leur donnera envie d’aller explorer leur besoin pour réfléchir à des solutions personnelles.  

Il s’agira de garantir la libre circulation de la parole et de respecter le point de vue de chacun.

Mon offre s’adapte aux besoins et s’inscrit dans la continuité des actions déjà mise en œuvre.

Il s’agira pour la personne de se pencher sur son niveau de stress et des répercussions sur sa santé. Nous aborderons tout l’intérêt de prendre soin de soi pour mieux s’occuper de l’autre.

La finalité qu’ils apprennent de manière pérenne à mieux écouter leurs besoins et qu’ils soient dans une volonté de préserver leur santé.

Association et CCAS.

On constate que les besoins des aidants familiaux sont nombreux. Ils évoluent dans le temps et varient d’un individu à un autre. Dans une situation complexe, ils ont du mal à les identifier.
Résultat, ils ont souvent du mal à s’appuyer sur les aides mises à disposition.
Mon rôle consiste à leur permettre de mieux comprendre leur situation pour mieux l’accepter. Je les amène à réfléchir à leur mode de relation vises des autres pour qu’ils apprennent à mieux se préserver.
Un autre point qui peut être aborder : mieux gérer les imprévus en utilisant davantage les ressource à disposition pour aborder l’avenir avec plus de sérénité.

Pour qu’ils puissent mettre des mots sur leurs maux ! Ils ont besoins d’écoute active afin d’exprimer leurs émotions et leur ressenti négatif. Sans reconnaissance des souffrances vécus il est difficile d’avancer.

Ensuite non centrés sur leur besoins, bon nombre d’aidants familiaux s’épuisent. Il est donc essentiel qu’ils prennent du temps pour se soucier de leur santé.

S’occuper d’une personne malade nécessite d’acquérir de nombreux savoir-faire. Notamment en termes de santé et de soin. Détenir certaines techniques de soin, connaissances de la maladie et des traitements, et acquérir des méthodes relationnelles pourraient grandement faciliter leur travail.

Les sortir de l’isolement et mettre en valeur leur savoir-faire est selon moi, une priorité.

Ainsi en les amenant à discuter ensemble de tout ce qu’ils ont appris et de leur permettre de conscientisé ce qu’ils ont très bien su faire, améliora grandement leur confiance en soi.

C’est leur permettre de trouver une motivation forte pour continuer à avancer dans leur role.

EHPAD

Selon les recommandations de bonnes pratiques professionnelles, les soignants et les personnes aidantes devraient pouvoir interagir en complémentarité.
Quelle place doit-on accorder à chacun?
Quelle attitude doit-on adopter face à des réactions qui surprennent des deux côtés ?
Souvent très impliqués dans leur rôle, les proches ne comprennent pas toujours leur situation dans sa globalité. Comme ils sont perdus il serait nécessaire de leur accorder un temps d’écoute privilégié pour leur permettre d’exprimer leurs souffrances. Manquant parfois d’informations, ils sont en difficulté pour se projeter dans l’avenir.
Il est vrai que les soignants centrés sur les résidents n’ont pas toujours les moyens nécessaires (temps, formation) pour accompagner de manière optimale les proches aidants.
Dans cette situation mon rôle consiste à mettre en œuvre de manière collaborative des accompagnements individuels ou de groupes pour favoriser la relation. A terme la communication entre professionnels et aidants familiaux s’améliorera.

Il s’agit de les amener à conscientiser de ce qui se joue pour aborder la situation avec lucidité.

En leur permettant d’exprimer leurs émotions, ils se sentiront prêt à se recentrage sur ce l’essentiel pour définir des objectifs désirés.

Ce qui est recherché c’est de favoriser l’adaptation aux évènements du quotidien. Et de mieux préparer aux situations à avenir.

 

Il s’agit de permettre le partage d’expérience et de les sortir de l’isolement. En initiant des discussions sur des thématiques diverses et variées ils seront amené à réfléchir à leur situation.

Ce qui est recherché, donner l’envie de se recentrer sur ses besoins et de mieux prendre soin de soi.

Il s’agit de permettre aux équipe d’exprimer leur difficultés et leurs ressenties négatifs. Puis ils seront amenés à se questionner sur la situation des proches aidants.

Ce qui est recherché, redonner du sens à ses pratiques et redéfinir les objectifs visés. Savoir mieux adapter son attitude aux situations présentées.

Partenaires

 

Le conseil départemental de la gironde me soutient financièrement via la conférence des financeurs.

Pour les aidants d’un proche âgé, il rembourse un suivi individuel à hauteur de 5 séances d’1h.

Il me permet également de mettre en place des ateliers collectifs gratuit en collaboration avec mes partenaires de la Gironde.

EMILIE DAUPHIN 33

Les prises de contact et les temps de construction du projet sont gratuits.
Lors d’un premier rendez-vous je vous apporterai des précisions sur l’accompagnement que je propose, je répondrai à vos questions. Nous co-construirons ensuite ensemble les thèmes à aborder.
Pour toute demande de renseignements, contactez moi.